Catégories
Émulation & Virtualisation

Installer toutes les versions de Mac OS X / macOS dans VirtualBox en 2020

Virtualiser macOS dans VirtualBox (sur un Mac) n’a jamais été particulièrement facile. Il fut un temps où c’était même pour ainsi dire impossible sans recourir à des techniques de Hackintosh, fonctionnelles mais illégales. C’était devenu plus simple, mais ces deux dernières années, depuis macOS 10.13 High Sierra et la généralisation du système de fichiers APFS, les choses s’étaient à nouveau complexifiées. J’ai découvert avec joie que VirtualBox 6 me permettait de virtualiser sans trop de difficultés toutes les versions de Mac OS X / macOS1Mac OS X est devenu juste OS X à partir d’OS X 10.8 Mountain Lion en 2012, puis macOS à partir de macOS 10.12 Sierra en 2016. Je suis un rétro-geek qui vit néanmoins avec son temps, et je l’appellerai donc macOS dans la suite de cet article. pour processeur Intel, de Mac OS X 10.4.7 Tiger (2006) à macOS 10.15 Catalina (2019). 15 ans d’histoire de macOS à portée de clic ! Ça peut éventuellement être utile (ou nécessaire) pour faire tourner des vieilles versions d’applications. Mais c’estsurtout marrant pour des raisons historiques (i. e. juste pour le plaisir) !

VirtualBox

J’écris cet article en mai 2020 ; mon Mac tourne sous macOS 10.15.4 Catalina, et VirtualBox est en version 6.1.6. Cette marche-à-suivre fonctionne chez moi, sans garantie. J’ai en effet trouvé de nombreux tutoriels sur les internets qui prétendaient arriver au même résultat, avec souvent des résultats mitigés…

L’installation de macOS dans une machine virtuelle avec VirtualBox se déroule en quatre étapes immuables que je vais détailler ci-dessous, avant de peaufiner les réglages pour rendre l’expérience la moins désagréable possible :

  1. Obtenir le programme d’installation de macOS
  2. Créer une image disque bootable par VirtualBox
  3. Créer et configurer une machine virtuelle dans VirtualBox
  4. Installer Mac macOS sur la machine virtuelle
  5. Réglages fins et ajustements cosmétiques
  6. Pour conclure

Rendons à César ce qui ne m’appartient pas, ce qui suit est une compilation de différentes sources que voici :

Avant de commencer

  • Télécharger et installer VirtualBox (en version 6.1.6 lorsque j’écris ces lignes), ainsi que le pack d’extension.
  • Télécharger et installer InstallerApp2ISO. Il s’agit d’une interface graphique pour ce script Bash, qui fonctionne aussi très bien directement dans le Terminal, pour celles et ceux qui préfèrent mettre les mains dans le cambouis dès que c’est possible.
  • Prévoir du temps libre et du café. Ce genre de jeu est vite chronophage.

1. Obtenir le programme d’installation de macOS

Pour créer des images disque utilisables par VirtualBox sans trop de difficultés, il est nécessaire de se procurer le programme d’installation original du système choisi. Je les ai tous gardés pour ma part dans un coin de disque dur depuis des années. Bien m’en a pris, parce qu’il est devenu particulièrement difficile, voire impossible, de les trouver chez Apple, qui a très envie que tout le monde utilise la dernière version du système.

Programmes d'installation

Les nouvelles versions de macOS sont disponibles chaque année gratuitement en téléchargement sur l’App Store, mais il n’en a pas toujours été ainsi. Avant Mavericks en 2013, Mountain Lion et Lion étaient déjà proposés en téléchargement, mais moyennant la modique somme d’une trentaine de dollars, et à peu près la même chose en francs suisses. Lion était aussi vendu sur une clé USB physique ma fois fort jolie, pour $69.99. La bonne blague. Encore avant, Snow Leopard et tous ses prédécesseurs étaient vendus sur DVD ou CD, dans de belles boîtes en carton, pour $129.-. Autre temps, autres mœurs.

Boîtes de Tiger, Leopard & Snow Leopard

Catalina, Mojave, High Sierra & Sierra

Les quatre dernières versions de macOS sont encore plus ou moins disponibles dans le Mac App Store, même si une recherche pour « Mojave » ou « High Sierra » dans l’App Store de Catalina ne donne rien. J’ai trouvé des liens directs :

C’est un bon début. Les pages s’affichent dans le Mac App Store, mais depuis Catalina on ne peut effectivement télécharger que Catalina, Mojave et High Sierra ; c’est pareil depuis Mojave. Le téléchargement de Sierra n’est possible que depuis High Sierra. Mais on s’en balance, parce que seules les versions 10.12 à 10.12.3 peuvent être installées dans VirtualBox. C’était naturellement la 10.12.6 qui est disponible en téléchargement et que j’avais sauvegardée, mais j’ai réussi à trouver une copie authentique de la 10.12.3 sans trop de peine en googlant un peu.

El Capitan, Yosemite & Mavericks

Yosemite & El Capitan ont toujours leurs pages respectives dans l’App Store, mais ils ne peuvent plus être téléchargés, c’est ballot :

La page de Mavericks a par contre disparu de l’App Store. Pour autant qu’on ait installé ces systèmes à l’époque, le seul chemin pour les récupérer semble être d’installer High Sierra dans une machine virtuelle et de se connecter à l’App Store. Sierra, El Capitan, Yosemite, Mavericks, Mountain Lion et Lion apparaissent alors au milieu des autres applications achetées ou téléchargées gratuitement.

High Sierra - Mac App Store

Si ce n’est pas le cas, il reste en dernier recours les chemins sombres et tortueux des sites de torrents… À toutes fins utiles, cette page liste les sommes de contrôle de tous les programmes d’installation originaux, pour éviter des mauvaises surprises.

Mountain Lion & Lion

Si étonnant que ça puisse paraître, Lion & Mountain Lion sont encore vendus $19.99 sur l’Apple Store étasunien. Absolument. On peut également les récupérer dans la section Achats de l’App Store de High Sierra s’ils ont été installés précédemment.

Snow Leopard & Leopard

Vendus à l’époque sur DVD pour une somme coquette dans une belle boîte en carton, ces versions ne sont disponibles légalement nulle part en téléchargement. Il faut chercher du côté d’eBay et consorts, ou avec un peu de chance (et de temps) sur des sites de torrents, si on n’est pas trop regardant quant à la notion de copyright pour des systèmes vieux de plus de dix ans.

Tiger

Mac OS X 10.4 Tiger détient non seulement le record de longévité pour une version de macOS (sorti il y a tout juste quinze ans le 29.04.2005 et remplacé par Leopard en octobre 2007), mais aussi la particularité d’avoir été la première version de macOS à tourner sur les Macs à processeurs Intel sortis début 2006 (en version 10.4.4 pour être précis). Mais les versions « boîte » vendues sur CD ou DVD n’étaient en revanche que pour les Macs à processeur PowerPC. Il n’y a jamais eu de CD/DVD de Tiger « universel » Intel/PPC, à l’exception notable de Mac OS X Server 10.4.7, le seul DVD d’installation à fonctionner sur n’importe quel Mac de l’époque. Cette version a été distribuée gratuitement aux développeurs enregistrés, et on la trouve légalement sur archive.org. C’est a priori la seule version de Tiger à pouvoir être installée dans VirtualBox, à moins de retrouver les DVD d’installations originaux d’un Mac Intel de l’époque.

2. Créer une image disque bootable par VirtualBox

À partir du programme d’installation de macOS, la deuxième étape consiste à créer une image disque sur laquelle la machine virtuelle pourra démarrer. VirtualBox supporte les images disque standard de macOS au format DMG, mais les programmes d’installation de certaines versions de macOS sont particulièrement pointilleux, et il est nécessaire de créer une image disque « brute » au format ISO.

Ce script Bash développé par des utilisateurs des forums de VirtualBox fait tout le boulot. Et pour les allergiques au Terminal, InstallerApp2ISO fournit une interface graphique qui simplifie encore la donne. Il suffit de glisser le programme d’installation, ici Install macOS Mojave.app, sur la fenêtre d’InstallerApp2ISO et de cliquer sur Allons-y. Au bout de quelques minutes, une image disque ISO bootable par VirtualBox aura été créée sur le bureau.

InstallerApp2ISO

InstallerApp2ISO fonctionne avec les programmes d’installation de 10.7.x Lion, 10.8.x Mountain Lion, 10.9.x Mavericks, 10.10.x Yosemite, 10.11.x El Capitan, 10.12.x Sierra, 10.13.x High Sierra, 10.14.x Mojave et 10.15.x Catalina. Comme mentionné plus haut, les images disque créées à partir des programmes d’installation de Sierra 10.12.4 – 10.12.6 ne démarreront pas avec VirtualBox. Il est nécessaire de trouver une version 10.12 – 10.12.3.

On peut évidemment arriver au même résultat en se salissant un peu les mains dans le Terminal. L’idée est d’utiliser le petit utilitaire en ligne de commande createinstallmedia fourni par Apple avec chaque programme d’installation de macOS, qui comme son nom nom l’indique sert à créer une clé USB d’installation sur laquelle on peut démarrer. C’est cet utilitaire qu’utilise l’indispensable DiskMaker X pour faciliter la création de clés USB d’installation. En prenant l’exemple de Mojave, la création d’une image disque bootable pour VirtualBox se déroule de la manière suivante :

  1. Ouvrir une fenêtre de terminal et créer une « clé USB virtuelle » sous forme d’image disque vierge temporaire :
    hdiutil create -o Mojave -size 8G -layout SPUD -fs HFS+J -type SPARSE
  2. Monter l’image :
    hdiutil attach Mojave.sparseimage -noverify -mountpoint /Volumes/install_build
  3. Copier les fichiers d’installation sur l’image fraîchement crée (Il faut évidemment modifier le chemin si l’installeur n’est pas dans le dossier Applications…) :
    sudo /Applications/Install\ macOS\ Mojave.app/Contents/Resources/createinstallmedia --volume /Volumes/install_build
  4. Démonter l’image (dont le point de montage a accessoirement changé de nom) :
    hdiutil detach /Volumes/Install\ macOS\ Mojave/
  5. Convertir l’image créée en fichier ISO :
    hdiutil convert Mojave.sparseimage -format UDTO -o Mojave.iso
  6. Déplacer l’image sur le bureau et la renommer :
    mv Mojave.iso.cdr ~/Desktop/Mojave.iso
  7. Et finalement éliminer l’image temporaire :
    rm Mojave.sparseimage
Créer une image disque bootable manuellement.

C’est fait. Sur le bureau, Mojave.iso est une image disque de l’installeur de macOS Mojave bootable par VirtualBox.

Mountain Lion & Lion

Le téléchargement de Mountain Lion et Lion depuis le Mac App Store se présente sous la forme d’une image disque InstallESD.dmg qui est directement bootable par VirtualBox, sans avoir besoin de préalablement la convertir en ISO.

Snow Leopard & Leopard

L’installation peut en principe se faire directement à partir du DVD physique inséré dans le lecteur de l’hôte, pour autant qu’il en ait un :

Installer depuis le lecteur de l'hôte.

Mon lecteur n’a jamais voulu reconnaître ces vieux DVD. J’ai dû les convertir en image disque à partir de l’iMac de Madame équipé d’un SuperDrive connecté en USB. Il faut sélectionner le lecteur dans Utilitaires de disque (et pas seulement le volume Mac OS X Install DVD !), puis créer une nouvelle image à partir du lecteur (menu Fichier). On obtient un fichier .cdr qu’on peut renommer en .iso pour faire joli ou laisser tel quel, et qui sera bootable par VirtualBox.

Utilitaire de disque

Tiger

L’image disque Mac_OS_X_Server_10.4.7_universal.dmg est directement bootable par VirtualBox.

3. Créer et configurer une machine virtuelle dans VirtualBox

J’utilise l’exemple de l’installation de Mojave, mais la procédure est la même pour toutes les versions, à quelques exceptions près listées ci-dessous.

Lancer VirtualBox, créer une nouvelle machine virtuelle (⌘N), et lui donner un nom explicite (genre, « Mojave » ça sonne bien, non ?). Choisir Mac OS X comme type, et Mac OS X (64-bit) comme version.

Créer une machine virtuelle dans VirtualBox.

Cliquer sur Continuer. Pour la mémoire, 4096MB semble être le minimum raisonnable pour de petites configurations. Pour ma part j’ai 16GB de Ram, et je me permets donc d’en allouer la moitié à la machine virtuelle.

Créer une machine virtuelle dans VirtualBox.

Cliquer sur continuer. Pour le disque dur virtuel, la taille minimale recommandée est 35-40GB. Mojave ne prend que 13GB environ sur le disque, mais le processus d’installation a besoin d’un peu plus de 30GB. J’ai essayé de l’installer sur un disque virtuel de 20GB pour économiser de la place, mais l’installation n’a pas pu se faire.

Créer une machine virtuelle dans VirtualBox.

Cliquer sur Créer.

Sélectionner la machine virtuelle, et cliquer sur le bouton Configuration, puis sur la section Système. Dans l’onglet Carte mère, décocher « Disquette » dans l’ordre d’amorçage.

Configurer la machine virtuelle.

Dans l’onglet Processeur, allouer au moins deux CPUs à la machine virtuelle. Pour Lion, Snow Leopard, Leopard & Tiger, allouer un seul CPU à la machine sous peine de provoquer un Kernel Panic au démarrage.

Configurer la machine virtuelle.

Dans la section Affichage, sous l’onglet Écran, allouer au moins 128MB de mémoire vidéo à la machine virtuelle.

Configurer la machine virtuelle.

Dans la section Stockage, cliquer sur le lecteur de CD/DVD vide et choisir l’image disque Mojave.iso créée précédemment en cliquant sur l’icône de CD en haut à droite de la fenêtre.

Configurer la machine virtuelle.

Cliquer sur OK pour enregistrer la configuration.

Leopard & Tiger

Par défaut, VirtualBox « passe » directement le processeur de la machine hôte à la machine virtuelle. La plupart des versions de macOS acceptent sans broncher de démarrer sur un processeur récent, mais Leopard et Tiger ont besoin d’un processeur de leur époque. La machine virtuelle demande quelques réglages supplémentaires en ligne de commande. Après avoir terminé la configuration, il faut quitter VirtualBox et entrer les commandes suivantes dans le Terminal :

VBoxManage modifyvm "nom_de_la_machine" --mouse usb
VBoxManage modifyvm "nom_de_la_machine" --firmware efi32
VBoxManage modifyvm "nom_de_la_machine" --cpu-profile 'Intel Pentium 4 3.00GHz'
VBoxManage modifyvm "nom_de_la_machine" --cpuidset 00000000 00000004 756e6547 6c65746e 49656e69
VBoxManage modifyvm "nom_de_la_machine" --cpuidset 00000001 00000f43 00020800 fbffffff ffffffff
VBoxManage modifyvm "nom_de_la_machine" --cpuidset 80000001 00000000 00000000 ffffffff ffffffff
VBoxManage setextradata "nom_de_la_machine" VBoxInternal/Devices/efi/0/Config/DmiBIOSVersion EFI32..Virtual.Box
VBoxManage setextradata "nom_de_la_machine" VBoxInternal/Devices/efi/0/Config/DmiUseHostInfo 0
VBoxManage setextradata "nom_de_la_machine" VBoxInternal/Devices/smc/0/Config/GetKeyFromRealSMC 1

4. Installer macOS sur la machine virtuelle

Double-cliquer la machine virtuelle pour la faire démarrer, et confirmer le démarrage sur l’image disque. macOS se lance en mode verbose, avec un tas d’infos incompréhensibles et plusieurs erreurs apparentes. Personne ne panique, ça va plutôt bien se passer même si ça prend pas mal de temps. L’affichage par défaut de VirtualBox est en 1024 x 768, et sur mon écran 4K ça fait un timbre-poste illisible. On peut doubler la taille d’affichage dans le menu View > Virtual Screen 1 > Scale to 200%.

Démarrage de l'installeur

L’installeur a le bon goût de finalement se lancer, et on arrive sur le choix de la langue.

Installation de Mojave

Cliquer sur la flèche, et avant de commencer l’installation ouvrir l’Utilitaire de disque pour formater le disque dur virtuel. Choisir le format par défaut Mac OS étendu (journalisé) et le schéma Table de partition GUID. Truc de pro : pour les Suisses romands, il y a un menu Saisie à droite de la barre des menus qui permet de choisir le clavier et de ne pas s’arracher les cheveux en AZERTY…

Installation de Mojave

Quitter Utilitaire de disque, et depuis la fenêtre principale de l’installeur choisir Installer macOS puis cliquer sur Continuer.

Installation de Mojave

Accepter les termes du contrat de licence non sans les avoir lus en entier (!), et lancer l’installation qui va durer des plombes.

Installation de Mojave

La machine virtuelle va redémarrer sur le disque dur virtuel après quelques minutes et l’installation va se poursuivre. À la fin de l’installation, la machine virtuelle va redémarrer automatiquement sur le disque dur virtuel comme sur un vrai Mac, et on peut terminer la procédure d’installation en choisissant son pays, sa méthode de saisie, en définissant un nom d’utilisateur et un mot de passe, etc.

Si la machine virtuelle redémarre en boucle sur le disque d’installation (avec Sierra et les versions précédentes), il suffit de l’éteindre et d’éjecter le DVD virtuel.

Pour Tiger, l’image disque Mac_OS_X_Server_10.4.7_universal.dmg installe comme son nom l’indique Mac OS X Server, qui demande un numéro de série. J’en ai trouvé un qui fonctionnait sur cette page.

Créer un compte utilisateur

On arrive sur le bureau d’un macOS Mojave plus ou moins fonctionnel, avec toutefois une misérable résolution d’écran en 1024 x 768 à peine utilisable. Il reste quelques détails à peaufiner !

Bureau de Mojave

5. Réglages fins et ajustements cosmétiques

Changer la résolution de l’affichage

Par défaut, la machine virtuelle a une résolution d’affichage de 1024 x 768, ce qui n’est pas franchement assez. Le réflexe naturel est de se précipiter dans le panneau Moniteurs des Préférences Système, mais on constatera que c’est la seule résolution proposée. Il faut éteindre la machine virtuelle, quitter complètement VirtualBox et entrer la commande suivante dans le Terminal :

VBoxManage setextradata "nom_de_la_machine" VBoxInternal2/EfiGraphicsResolution 1920x1080

Terminal : changer la résolution de l'affichage

Il faut évidemment remplacer « Mojave » par le nom de la machine virtuelle utilisée, et toutes les résolutions standard sont supportées.

Installer les Guest Additions

Dans VirtualBox, l’intégration entre la machine virtuelle et la machine hôte est malheureusement beaucoup moins poussée qu’avec les solutions concurrentes commerciales VMware Fusion et Parallels. Mais VirtualBox est gratuit…

VirtualBox propose quand-même une certaine intégration avec ses Guest Additions, qui fonctionnent il est vrai surtout avec les machines virtuelles sous Windows et Linux. Pour les machines virtuelles sous macOS (de 10.9 Mavericks à 10.14 Mojave), on est limité pour l’heure au presse-papier partagé, ce qui est mieux que rien. Dans le menu Devices de VirtualBox VM > Insert Guest Additions CD Image, puis dans la machine virtuelle, installer la paquet VBoxarwinAdditions.pkg depuis l’image disque montée. Les Guest Additions s’installent sur toutes les versions de macOS depuis Lion, mais le presse-papier partagé ne fonctionne que depuis Mavericks et jusqu’à Mojave.

Pour Mojave et High Sierra, l’installation signale une extension système bloquée pour raisons de sécurité. En principe il faudrait approuver cette extension bloquée dans l’onglet Général du panneau Sécurité et confidentialité des Préférences Système, mais ça n’a pas fonctionné chez moi. Je m’en suis tiré en désactivant la System Integrity Protection sur la machine virtuelle avant d’installer les Guest Additions :

  1. Éjecter le CD des Guest Additions et insérer à nouveau le DVD d’installation.
  2. Redémarrer sur le DVD d’installation (Préférences Système > Disque de démarrage)
  3. Ouvrir le Terminal, taper csrutil disable
  4. Fixer à nouveau le démarrage sur le disque dur virtuel (Menu Pomme > Disque de démarrage) et redémarrer.
Extension système bloquée

Partager des fichiers entre la machine virtuelle et la machine hôte

Les Guest Additions ne permettent pas de définir un dossier partagé entre une machine virtuelle sous macOS et la machine hôte, contrairement à ce qui est possible sous Windows et Linux. Qu’à cela ne tienne, le réseau fonctionne à merveille si on le configure correctement dans les paramètres de la machine virtuelle, et ce pour toutes les versions de macOS :

Paramètres réseau de la machine virtuelle VirtualBox

Par défaut, VirtualBox configure la carte réseau de la machine virtuelle en mode NAT (Network Address Translation). La machine virtuelle accède directement à internet, mais n’est pas visible sur le réseau local. Ça ne nous arrange pas. J’utilise toujours pour ma part l’« accès par pont » : la machine virtuelle apparaît sur le réseau local comme n’importe quel autre appareil connecté, pour autant que le partage de fichiers soit activé dans les Préférences Système. On peut alors partager des fichiers entre la machine virtuelle et l’hôte, mais aussi avec les autres machines sur le réseau. Une autre option intéressante est le mode Réseau privé hôte : la machine hôte verra la machine virtuelle sur le réseau, mais les autres machines sur le réseau ne la verront pas ; la machine virtuelle ne verra que l’hôte.

Régler le son

Avec les réglages audio par défaut (pilote audio CoreAudio et contrôleur Intel Audio HD), le son fonctionne sous Tiger, Snow Leopard, Lion, Mountain Lion, Mavericks, Yosemite, El Capitan et Sierra. Par contre sous Leopard, High Sierra, Mojave et Catalina, il n’y a pas de son. C’est moche, mais c’est comme ça. Le système ne reconnaît aucun périphérique audio sur la machine virtuelle, bien qu’un périphérique soit sélectionné dans la section Son de la configuration de VirtualBox. Il est vraisemblablement possible de bricoler en installant des pilotes alternatifs développés pour les Hackintoshes (voir par exemple ici), mais je n’ai pas essayé.

Voir la pomme plutôt que l’écran de Matrix au démarrage

C’est purement cosmétique, mais je préfère pour ma part voir la pomme au démarrage et avoir l’impression de démarrer un « vrai Mac » plutôt que les lignes de textes verbose incompréhensibles. C’est assez facile : par défaut, VirtualBox indique les arguments suivants au noyau de macOS : usb=0x800 keepsyms=1 -v -serial=0x1. Le -v, c’est l’équivalent de la touche V pressée pendant le démarrage d’un vrai Mac.

Il faut donc quitter complètement VirtualBox et entrer la commande suivante dans le Terminal : VBoxManage setextradata "nom_de_la_machine" VBoxInternal2/EfiBootArgs "usb=0x800 keepsyms=1 -serial=0x1".

L’idée est de garder les arguments par défaut sans le -v. Pour rétablir les paramètres par défaut, on entrera la commande suivante dans le Terminal : VBoxManage setextradata "nom_de_la_machine" VBoxInternal2/EfiBootArgs. Ça fonctionne pour toutes les versions de macOS, sauf 10.4 Tiger et 10.5 Leopard. Il y a toujours quelques lignes de texte qui s’affichent au début du démarrage, mais l’illusion est acceptable.

Retrouver le sens de défilement naturel

Depuis Lion, le défilement à deux doigts sur un trackpad se fait dans le sens « naturel » : pour faire défiler une page, je « pousse » le contenu vers le haut en faisant défiler deux doigts vers le haut, et pour remonter je « tire » le contenu vers le bas en faisant défiler deux doigts vers le bas. C’est assez logique et ça fonctionne comme sur iOS. Mais avant c’était l’inverse… Par contre le trackpad n’est pas émulé par la machine virtuelle, qui « pense » n’avoir qu’une souris branchée. Le sens de défilement est donc inversé entre l’hôte et la machine virtuelle. C’est contre-intuitif, mais il est donc nécessaire de décocher l’option « Sens du défilement naturel » dans les Prédérences Système de la souris dans la machine virtuelle.

macOS : sens du défilement

iCloud

On peut se connecter avec une Apple ID pour utiliser iCloud dans la machine virtuelle, mais plusieurs services ne fonctionneront pas (notamment Messages, FaceTime, Continuity & Handoff). Ces services nécessitent un vrai Mac, avec un numéro de série validé par Apple.

Still waiting for root device…

Si la machine virtuelle se bloque au démarrage en affichant « Still waiting for root device » en boucle, ça signifie soit qu’elle ne trouve pas le disque de démarrage, soit qu’il lui manque un pilote pour le disque dur ou le contrôleur de stockage. C’est assez courant sur les Hackintoshes, et parfois dans VirtualBox… J’ai ce souci avec ma machine virtuelle sous Tiger, de manière aléatoire. Il suffit d’éteindre et redémarrer la machine virtuelle, parfois 3-4 fois ou plus.

Still waiting for root device…

6. Pour conclure

Pour l’historien geek que je suis, l’expérience est assez marrante. Visualiser objectivement l’évolution de macOS de manière immédiate est très sympa. Par contre les performances ne sont pas au rendez-vous. Ça ne se voit pas sur les copies d’écran, mais ces machines virtuelles ne sont pas particulièrement réactives. Certaines le sont plus que d’autres, et pas forcément dans l’ordre chronologique. Parfois les mouvements du curseur « collent » et il faut patienter plusieurs secondes pour ouvrir une fenêtre ou dérouler un menu. Parfois la copie d’un petit fichier entre l’hôte et la machine virtuelle prend beaucoup trop de temps. Pour ma part j’ai trouvé une réelle utilité à ma machine virtuelle sous Mojave, qui me permet d’ouvrir et d’utiliser une application sous FileMaker en 32-bits qui n’a pas été mise à jour depuis des années et qui ne tourne plus sous Catalina. J’ai aussi passablement utilisé la machine virtuelle sous Snow Leopard au fil des ans pour trier des vieilles applications pour processeur PowerPC de ma collection sans avoir à allumer un vieux Mac.

Et cet article est le premier (spoiler !) d’une série qui me verra faire tourner toutes les versions de macOS de 1984 à 2020 en même temps ou presque…

7 réponses sur « Installer toutes les versions de Mac OS X / macOS dans VirtualBox en 2020 »

Bonjour et merci pour ce post. C’était assez improbable que je trouve les réponses à mes questions. Il m’en reste pourtant une: je suis sous mojave et j’essaie de faire une VM yosemite. Tout se passe bien jusqu’au moment ou je dois choisir le disque sur lequel faire l’installation après le choix de la langue. Il ne me propose pas le disque virtuel créé et je ne le vois pas non plus dans l’utilitaire de disque pour le formater. J’ai essayé de créer un disque .vdi, .vhd, .hdd… je n’arrive pas à les retrouver dans l’utilitaire (je les vois mais ils ne sont pas reconnus comme des disques?) et je ne peux pas trouver de disque sur lequel faire l’install de l’OS. Auriez-vous une petite idée pour me débloquer?

Bonjour!
En principe le disque dur virtuel (.vdi dans mon cas pour économiser de la place…) apparaît dans Utilitaires de disque comme sur un vrai Mac… Juste après le choix de la langue, vous le trouvez dans le menu Utilitaires. Dans la colonne de gauche d’Utilitaires de disque il ne devrait y avoir qu’un seul disque nommé « 20.00 Go VBOX HARDDISK » que vous pouvez sélectionner, puis effacer et formater. Qu’entendez-vous par « je les vois mais ils ne sont pas reconnus comme des disques »?

Bonjour
bravo pour le site et tutoriaux super pratiques …
mais quid de Big Sur (beta) ?
J’ai testé ….comme pour catalina avec l’iso de la beta – installation OK mais le redémarrage bloque en verbose sur « Forcing CS_RUNTIME for entitlement : com.apple.rootless.restricted-block-devices »
NB j’ai testé 3 modes d’installation a) nouvelle machine avec l’iso b) à partir d’une VM catalina inscription à la beta update, update et téléchargement installation … c) à partir de VM catalina et d’un vdi attaché ==> Mac OS 11.0 est bien installé (SOS avec l’iso …OK) mais la verbose se bloque ? sur la même ligne « forcing…. »
que faire ? pb de sécurité apple ?

cordialement

Bonjour!
J‘ai pas encore pris le temps d‘essayer de virtualiser Big Sur, ni d‘ailleurs de lancer des machines virtuelles depuis Big Sur bêta… Merci pour votre retour, même s‘il est peu encourageant! Je m‘amuserai sans doute à essayer tout ça un de ces jours.
Je viens de faire un tour sur le forum de VirtualBox après avoir lu votre commentaire, et vous n’êtes visiblement pas le seul à rencontrer des problèmes: https://forums.virtualbox.org/viewtopic.php?f=22&t=99433
Big Sur est en bêta, et il est logique qu’il ne soit pas encore supporté par VirtualBox. Une prochaine mise à jour de VB le prendra sans doute en charge cet automne! Visiblement certains ont réussi à l’installer sur VB 6.1.x en coupant le réseau et en utilisant l’USB 1.1 à la place du 3.x.

Pour ma part j’imagine idéalement mettre à jour cet article une fois par année avec les nouvelles versions. Ces prochaines années vont être intéressantes avec le passage aux processeurs Apple Silicon!

Bonjour
surprise hier la verbose bloquée sur « forcing CS_RUNTIME… » … est restée ouverte pendant 30-45′ -pris par autre chose à faire …
et mystère la programme s’est installé ==> in fine Big Sur installé et fonctionne
la version reste limitée : a) l’identification et iCloud marche pas b) localisation plan pb …
cordialement

Bonjour, un immense merci pour ce tutoriel parfaitement clair et qui fonctionne. Je n’arrive pas à configurer le réseau pour le partage de fichier entre la machine virtuel sous Mojave et le Mac sous Catalina (je choisis comme mode d’accès réseau accès par pont, je choisis, Nom : en0: Ethernet). Cela ne fonctionne pas et la VM ne démarre pas (un message d’erreur s’affiche : échec de l’ouverture de session pour la machine virtuelle Mojave.
Voir les détails.
Failed to open/create the internal network ‘HostInterfaceNetworking-en0’ (VERR_SUPDRV_COMPONENT_NOT_FOUND).
Failed to attach the network LUN (VERR_SUPDRV_COMPONENT_NOT_FOUND).

Y-a t-il d’autres paramètres dans la configuration du réseau à modifier dans la partie « Avancé » (type d’interface, mode promiscuité, adresse MAC, cas Câble branché).

Je vous remercie par avance pour votre aide.

Alexandre

Bonjour!
Votre Mac est sous Catralina, et votre machine virtuelle est sous Mojave, c’est ça? La machine virtuelle a-t-elle déjà démarré normalement? En principe avec les paramètres décrits dans l’article (accès par pont) la machine virtuelle « voit » la machine Hôtel comme un autre Mac sur le réseau, et le partage de fichiers fonctionne normalement.
Pour de l’aide plus technique, le forum de VirtualBox (https://forums.virtualbox.org) me semble être une meilleure piste! 😉

Parlons-en!